Comment bien se préparer pour une courte randonnée pédestre

Que ce soit pour prendre l’air, faire de l’exercice, capturer un cliché au sommet (et dire qu’on y était) ou encore tout simplement pour le plaisir, il existe mille et une bonnes raisons de s’évader pour une randonnée pédestre.

Même pour une courte sortie de quelques heures, la planification est toujours un gage de réussite pour éviter les mauvaises surprises. Facile à dire certes, mais, on commence par où?

 

Prévoir son périple

Sentant l’appel urgent de la nature, trop de gens négligent la base d’une bonne préparation et se lancent sur un coup de tête. Pourtant, entre une randonnée de 2 et 15 kilomètres, les besoins et la planification sont fort différents.

Le choix du sentier déterminera une  grande partie de votre préparation : longueur du trajet, degré de difficulté, dénivelé de la montagne, conditions de la piste, etc., une pluralité de facteurs sont à évaluer, d’où l’importance de prévoir votre périple.

 

Trouver chaussure à son pied

Vous trouverez sur le marché une variété impressionnante de chaussures conçues pour les randonnées. Imperméabilité, respirabilité, adhérence, souplesse, légèreté et protection contre le froid sont autant de facteurs qui détermineront la meilleure chaussure pour vous. Mais est-ce nécessaire que notre choix s’arrête sur la meilleure dans toute les catégories? Pas vraiment.

L’activité que vous ferez influencera grandement votre choix. Pour de courtes ou moyennes randonnées, optez pour une paire polyvalente relativement légère, avec une bonne accroche et une bonne adhérence. L’isolation et l’imperméabilité sont à considérer, mais ne devraient pas être des facteurs déterminants dans le choix final en raison de la longueur de la randonnée.

Chose certaine, évitez l’option des chaussures de sport. Elles manquent cruellement de maintien et d’adhérence.

En ce qui a trait au code vestimentaire, choisissez d’abord et avant tout des vêtements souples et confortables. Évaluez également les conditions climatiques.

Préparation éclair :

  • 1ère couche : Évitez les vêtements de coton, ça ne respire pas!
  • 2e couche : Privilégiez des matières qui conservent la chaleur et évacuent l’humidité.
  • 3e couche (lorsque nécessaire) : Optez pour une veste imperméable avec une doublure intérieure (renforce l’isolation par temps froid).

 

Se préparer physiquement

Avant d’entamer votre randonnée, marchez doucement sur place pour vous échauffer. Faites ensuite de légers mouvements de rotation des membres qui seront sollicités (cou, dos, chevilles, épaules). Le tout ne prend que quelques minutes, mais c’est essentiel pour prévenir des raideurs inutiles ou de fâcheuses blessures!

De retour au bercail après votre périple, n’hésitez pas à faire une petite séance d’étirements. Détendez les muscles qui ont été mis à contribution, cela vous dispensera des courbatures du lendemain! Qui plus est, votre session d’étirements vous permettra également de relaxer mentalement après votre effort physique!

 

Prévoir la dépense énergétique

La nutrition et l’hydratation jouent un rôle de premier plan dans le succès ou l’échec d’une sortie pédestre. Avant de partir, règle #1, DÉ-JEU-NEZ! Céréales à l’avoine et pain au blé entier vous permettront d’avoir une réserve d’énergie dès le départ.

La dépense énergétique est importante lors d’une randonnée, d’où l’importance de prévoir des collations pour la route. Puisqu’ils fournissent rapidement de l’énergie, avoir à portée de main des noix, des céréales ou des fruits séchés s’avère une excellente initiative.

Et on dîne avec quoi? La suggestion de la salade de pâtes et/ou de lentilles revient très souvent dans les conseils des nutritionnistes. Adoptez-la! En revenant, optez pour une collation alliant protéines et glucides : banane, noix, beurre d’arachide ou lait au chocolat feront l’affaire.

« Il ne faut pas attendre d’avoir soif avant de boire. » Maxime bien connue, mais peu appliquée! Ce qui est conseillé : environ 1L d’eau par heure de travail. Et les boissons sportives viendront compenser la perte de sodium, aspect à ne pas négliger!

 

Conclusion

Il ne s’agit là que d’un bref aperçu des éléments importants à considérer lors de la préparation à une courte randonnée pédestre. La check-list complète est beaucoup plus fastidieuse, mais, entendons-nous, la randonnée doit demeurer un plaisir et non une corvée! Alors surtout, amusez-vous! 

Prêt à essayer ces trucs? Consultez la carte de nos sentiers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *